Les principes d’aménagement d’un auditorium

Aujourd’hui, de plus en plus de villes souhaitent procéder à l’aménagement d’un auditorium. Rien qu’en 2016 par exemple, la demande de subvention pour l’aménagement d’un auditorium était grandissante. Disposé d’un auditorium pour la commune d’une ville, représente un investissement rentable sur le long terme. Etant donné que beaucoup de musicien et de comédien préfèrent y donner des concerts. Toutefois, la mise en place et l’aménagement d’un auditorium n’est pas une mince affaire. Le principe de l’aménagement doit suivre de normes de construction bien précises.

Conception d’un auditorium : à qui faire appel ?

Un auditorium, au sens propre du terme, est un lieu construit en suivant des nombreuses normes acoustiques. Il est fait dans le but d’écouter un orateur, un artiste ou une comédie musicale. L’aménagement d’un auditorium ne peut être réalisé que par des professionnels. Ces spécialistes devrait suivre une formation spécifique dans le domaine. Un auditorium est un lieu qui accueille en permanence du public que ce soit des émissions radiophoniques, des spectacles ou autres évènements.

En général, ce lieu doit au moins être composé d’environ 1600 places avec des fauteuils d’auditorium spécifiques. En dehors de ces éléments, un auditorium est également muni d’un plateau de scène. Le plateau dispose d’une ouverture de 18 m/17 mètres de profondeur et d’une cage de scène de 14 m. Le cage de scène s’ouvre sur l’arrière-scène. C’est la raison pour laquelle, seuls des professionnels ayant suivi une étude spécialisée peuvent procéder à l’aménagement. Tout devra être calculé dans les moindres détails.

Auditorium : la qualité acoustique présente jusque dans les sièges

Pour contribuer à l’étanchéité acoustique, c’est-à-dire, pour que le son soit entendu dans tous les coins qui composent le lieu, des réflecteurs latéraux seront par exemple posés pour y arriver. Généralement dans le cadre de la mise en place d’un auditorium, il est préférable qu’au moins 4 réflecteurs latéraux soient placés dans la salle. Chaque fauteuil doit également être conçu sur mesure afin d’obtenir une ventilation et amplifier l’étanchéité acoustique. Au niveau de la scène, près de 11 tours seront mis en place pour varier l’intensité du son.

Auditorium : savoir miser sur le côté esthétique

Dans le cadre de l’aménagement d’un auditorium, les professionnels doivent faire en sorte qu’aucun joint, vis ou autre élément de fixation ne soit visible. Ceci est dû pour des raisons d’esthétiques. Pour camoufler la languette des lambris, ils seront emboîtés en utilisant des rainures et seront par la suite fixés sur une paroi en béton avec double système.

Ce sont en principe toutes les informations à savoir à propos de l’aménagement d’un auditorium. Au vu de l’ampleur du travail et de la complexité de la mise en œuvre, il est toujours préférable de remettre le projet entre les mains de professionnels qualifiés.

Les réglementations

Les sièges d’un auditorium doivent être fixés au sol et solidaires entre eux, pour former des rangées qu’on ne peut déplacer, de manière à avoir des mobiliers plus sécuritaires et moins encombrants. Les passages devront être de l’ordre de 35cm environs pour permettre la circulation des individus.
L’article AM 18 de l’arrêté du 6 mars 2006, une rangée ne doit comporter au total plus de 50 sièges, et à chaque rangée de 8 sièges doit y avoir une circulation.



Laisser un commentaire