Différences entre VTC et taxi

On entend souvent parler de VTC et de taxi comme mode de transport urbain mais nombreux sont ceux qui ne connaissent pas les différences entre ces deux modes de transport. Il faut noter que le VTC désigne un véhicule de transport avec chauffeur d’où le cible. Tout comme le taxi, le VTC assure le transport en milieu urbain et est soumis à des règlements bien précis. Découvrez les différences entre ces deux modes de transport dans les lignes qui suivent.

Spécificités de taxis et des VTC

Les taxis doivent accepter des contraintes imposées par l’Etat car la profession de chauffeur de taxi  est dite réglementée. En d’autres termes, c’est l’Etat qui fixe les prix chaque année et suivant un barème spécifique qui est mieux connu sous l’appellation de tarifs taxis. Ce barème inclut entre autres des frais accessoires comme la réservation  à l’avance ou immédiate du chauffeur de taxi.

Par ailleurs, à la différence d’un VTC, le taxi est équipé d’un horodateur.  C’est un compteur qui calcul le prix à payer par chaque client et d’ailleurs, de nombreux clients le remettent en question car l’appareil affiche souvent des prix exorbitants. Face à cette situation, les clients exigent de connaître les tarifs des taxis à l’avance.

Il faut noter qu’à la différence des VTC, les taxis peuvent stationner dans les endroits prévus pour eux. Ils peuvent également prendre des clients sur la voie publique, une chose que  les VTC ne peuvent pas faire. Dernière chose, les taxis peuvent emprunter les voies dédiées au bus. Les VTC n’ont pas ce privilège car elles sont soumises à des règlements stricts.

Contrairement aux taxis, les chauffeurs VTC sont libres d’appliquer leurs propres tarifs. S’ils sont rattachés à une entreprise, ils doivent appliquer les tarifs fixés par l’entreprise en question.  La concurrence est rude dans l’univers des VTC raison pour laquelle la qualité de services ne cesse de s’améliorer.

La qualité des services

Une grande différence s’opère entre les taxis et les VTC au niveau de la qualité des services. Si  le taxi peut être sollicité directement dans la rue, ce n’est pas le cas d’un VTC. D’ailleurs, il est impossible d’identifier un VTC dans la rue et son chauffeur n’est pas autorisé à prendre un client à l’improviste. Tout se fait par un système de réservation. Pour profiter des services d’un VTC, vous devez réserver auprès d’une entreprise VTC. Vous serez mis au courant du coût du trajet avant même de profiter du service. Il n’y aucune surprise comme avec les taxis.

Une VTC est généralement une voiture récente qui offre un niveau de confort optimal. Le chauffeur est courtois et est bien habillé. Il ouvre la porte aux clients et veille à leur confort. Il n’hésite pas à offrir une bouteille d’eau ou encore des bonbons pour faire plaisir à sa clientèle. Pour toutes ces raisons, le chauffeur VTC est libre de fixer ses tarifs mais il doit surveiller la concurrence s’il veut rester dans la course. En revanche, il lui est interdit de proposer un service à perte pour concurrencer les taxis. Le chauffeur doit préserver son éthique professionnelle.

A la différence d’un taxi, le VTC ne dispose pas d’un lampion ou d’un toute autre élément qui permet de le reconnaître.



Laisser un commentaire